BeeSport, webzine sportif numéro 1 du Pays de la Loire


                                                                                                                                                      Credit photo : Xavier Lecointe

Entretien avec Damien Baumard, un des créateurs du webzine, Beesport qui est entrain de marquer les esprits dans le Pays de Loire. Les articles, vidéos ou photos de qualité ne passent pas inaperçu et ont déjà conquis les habitants de la région.

Qui a crée BeeSport ?

L’initiative est née de Grégory Darche, développeur, et moi même, Damien Baumard, agent de développement au comité olympique de Loire Atlantique. L’envie de créer et d’innover nous a réunis autour d’un projet commun.
Ensuite nous avons fédéré un réseau d’amateurs de « talents » ou de spécialistes ou des deux. L’idée est de réunir tous les éléments indispensables à une rédaction en fédérant les personnes en place. En gros, créer une équipe de rédaction. Arnaud Masson ou Laury Rousseau en photo, Damien Mingot en vidéo par exemple. Tous disposant déjà d’une petite réputation mais avec la particularité d’être, à l’origine, indépendant. Pour les rédacteurs du site c’est la même chose que pour le reste de l’équipe des indépendants passionnés.

13214469_10154270095177022_976615741_o
Photo Arnaud Masson, un des photographes de l équipe

Quelle Zone géographique couvrez vous ? Et pourquoi ?

De manière assez naturelle, nous nous sommes concentrés sur la région nantaise et plus largement Pays de Loire qui disposent d’un tissu sportif très riche. De plus, elle permet de créer un trait d’union identitaire indispensable au côté communautaire des réseaux sociaux. Les gens se reconnaissent dans cette dimension locale. Cette limite facilite aussi notre travail, le sport étant véritablement « sans frontière ». 

Quel est l’objectif de BeeSport ?

Le premier challenge aura donc été de fédérer une communauté, une audience et donc une notoriété sur le plan local. Rien n’est acquis, c’est un travail du quotidien. On fait de l’info, du community management, de la vidéo, du référencement d’événements et le but principal reste de se faire plaisir avant tout.

Quelles sont les échéances à venir pour BeeSport ?

La deuxième étape plus économique du projet est de sortir de ce statut de « beta » pour un statut plus officiel. Permettre une création de contenu plus autonome en proposant aux personnes qui le souhaiteraient de disposer d’un compte de rédaction. L’idée est également par la même occasion de booker un maximum d’événements et d’être plus exhaustif. Nous voulons conserver une dynamique humaine et créer des petits comités de rédaction à l’occasion de petits évents conviviaux. Stimuler l’échange humain reste une priorité malgré la dimension digitale du projet. 

Le Sauvagelogo playeur

omnisports

Partage ton avis

Facebook