Christel Amiche, le sport pour inciter au don d’organes


Votre blog playeur.co a rencontré Christel Amiche, deux fois greffé de rein, qui participera aux jeux mondiaux des transplantés en cyclisme.

Christel, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 52 ans, j’ai bénéficié de deux greffes de rein à 27 ans d’intervalle, ma 1ère en 1987, à l’âge de 23 ans, et la seconde à l’âge de 50 ans, qui a maintenant 2 ans et 4 mois. Lorsque j’apprends ma maladie à l’âge de 22 ans, je décide de continuer mes activités, entre autre sportives (tennis), même en dialyse, et de vivre mes passions. Les greffes, grâce à mes donneurs, m’ont permis de mener une vie riche en émotions et en événements, une vie sociale et professionnelle normale avec un travail à temps plein depuis 33 ans.

Les greffes et le sport ne sont pas incompatibles, c’est un message important à faire passer pour toi ?

Effectivement, le sport est recommandé car bénéfique pour les greffés pour pallier les effets secondaires dus au traitement post-greffe que l’on doit prendre à vie (cortisone). Et par les manifestations sportives où je participe avec Trans-Forme, les jeux Nationaux ou Mondiaux des Transplantés (www.trans-forme.org), prouver que la “la greffe, ça marche”. Le sport a toujours fait partie de ma vie, et la maladie n’a fait que renforcer ce plaisir en me lançant des défis comme l’ascension du Mont Blanc en 1992 ou encore les courses pédestres “Paris-Versailles” ou “Paris-Mantes”…

Qu’estce que les jeux mondiaux des transplantés ?

Les jeux mondiaux des transplantés ont lieu tous les 2 ans et rassemblent une cinquantaine de pays avec 2000 participants environ. Cette manifestation a pour but de sensibiliser le grand public aux enjeux du don d’organes et à la réussite de la transplantation, et véhiculer au travers du sport le problème majeur de la transplantation : le besoin d’organes. Ce seront mes 3èmes jeux mondiaux, après Singapour en 1989 et Budapest en 1991.

Quels seront tes objectifs sportifs là-bas ?

La victoire pour nous, greffés, ne passe pas forcément par une médaille mais par le simple fait de pouvoir faire ce que l’on aime et vivre pleinement nos passions… mais 15 ans de tennis en compétition laissent des traces !! Alors j’ai toujours envie de faire mieux, d’améliorer mes performances, et je m’entraîne de façon régulière, d’autant plus que j’ai changé de discipline en arrêtant le tennis et en pratiquant le cyclisme, sport où j’ai tout à apprendre mais où les progrès existent ! Je ne réitérerai peut-être pas mes performances lors des mes deux premiers jeux mondiaux, où je ramenais l’or en tennis à deux reprises, j’avais 25 ans, mais cette deuxième greffe m’a redonné des ailes, à la cinquantaine, et quels que soient les résultats je serai fière d’y avoir été…

Pourquoi avoir lancé une campagne de crowdfunding sur fosburit ?

Je trouvais intéressant de faire connaitre ces jeux mondiaux à un grand nombre de personnes, de les sensibiliser par ce fait à la cause du don d’organes et de leur faire partager cette aventure humaine et sportive pour qu’elles la vivent le plus près possible avec moi. Cette campagne a pour but de faire participer mes supporters à mon projet et ils ont bien compris la démarche en y adhérant.

Peuxtu nous parler de « France Adot 95 » ?

FRANCE ADOT est une fédération d’associations qui oeuvrent dans chaque département pour informer et sensibiliser sur la cause du Don d’organes, de tissus et de moelle osseuse.

France ADOT 95 est née il y a 40 ans et sensibilise tous les publics aux Dons de vie (organes, tissus, moelle osseuse,…) dans tout le Val d’Oise. Nous distribuons de la documentation sur les dons, remettons gratuitement la carte de donneur d’organes, guidons les personnes pour la pré-inscription au don de moelle osseuse, organisons des conférences, c’est-à-dire une présentation orale des Dons, dans les écoles, les entreprises, les lieux culturels avec séance de questions-réponses et témoignages de donneurs ou de greffés. Notre but est de donner de l’information sans juger mais que les gens se prononcent et le disent à leurs proches.

France ADOT 95 m’apporte une merveilleuse expérience du bénévolat pour la cause que je défends et essaie par mon témoignage de greffée sportive de donner de l’espoir à tous ceux qui attendent ce cadeau précieux qui représentera une nouvelle vie pour eux, une renaissance comme on a l’habitude de dire entre nous ! Pour que chacun ait la bonne information et prenne sa décision de façon éclairée, j’invite à aller sur leur site

Le mot de la fin ?

Allier le sport et la cause du don d’organes me ravit. De la maladie qui m’a touchée à 22 ans, j’en ai fait une force et je vis mes passions avec un bonheur. Mais tout cela n’aura jamais été possible sans mes donneurs et l’approbation de leur famille pour accepter de donner leurs organes. Alors qu’ils en soient remerciés ici… Donner sauve des vies !

Pour soutenir Christel aux jeux mondiaux des transplantés, c’est par ici

Jack’s

logo playeur

cyclisme (4)

Un commentaire sur “Christel Amiche, le sport pour inciter au don d’organes

Partage ton avis

Facebook