Conrad Colman, le Vendée Globe 100% vert


Premier néo-zélandais à tenter l’aventure du Vendée globe, Conrad Colman veut aussi être le premier à réaliser cette course en solitaire de manière 100% écologique. Entretien pour le blog playeur.co avec ce skipper face à un énorme défi.

Conrad, peux tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un marin moitié Néo-Zélandais moitié Américain et installé en Bretagne depuis 7 ans à la poursuite de mon rêve: participer au Vendée Globe, cette course mythique en solitaire autour du monde.

Quand est ce que tu as eu l’idée de faire ce Vendée Globe 100% vert ?

Assez vite en préparant le projet en fait car la protection de l’environnement est une cause qui me tient à coeur. Je suis végétarien depuis que j’ai 13 ans et essaye d’avoir un mode de vie sain et sportif. L’idée de parcourir les 44000 km autour du monde sans utiliser d’énergies fossiles me motive énormément.

Quelles sont les contraintes supplémentaires que tu as du fait que ce tour du monde soit 100% vert ?

La plupart des technologies vertes n’ont pas encore été testée à cette échelle donc j’ajoute une dose d’incertitude. Le moteur électrique Oceanvolt que j’embarque est testé depuis plusieurs années sur des voiliers de croisière mais pas sur de si longues distances et en course. Pour les panneaux solaires intégrés à la grand-voile ce sera une grande première grâce à SolarCloth Systems.

Tu es le premier néo-zélandais à participer à cette course, une fierté supplémentaire pour toi ?

C’est sûr que c’est motivant d’être le premier Kiwi à participer à la course. J’aimerais bien que mes compatriotes suivent la course et soient fiers de mon parcours. Nous sommes un pays qui aime beaucoup la voile mais surtout en équipage alors j’ai envie de leur faire découvrir la course au large en solitaire.

Pourquoi faire une campagne de crowdfunding sur Fosburit ?

Comme pour beaucoup de projets sportifs le nerf de la guerre reste le financement. C’est assez difficile de mener de front la recherche de partenaire et le projet sportif, le chantier du bateau et le management d’une équipe. Fosburit est un moyen simple et efficace de mobiliser du monde autour du projet et nous avons trouvé que c’était l’idéal pour financer la partie « verte » de notre projet.

Qu’est que vous a apportée l’équipe de Fosburit pour votre projet ?

L’équipe de Fosburit est jeune et réactive, c’est très agréable de travailler avec eux. Ils apportent un savoir-faire et une connaissance des sports très utiles pour être le plus efficaces possible. Nous avons mis la barre assez haute sur notre objectif donc leur motivation est très appréciable pour aller au bout!

Qu’est ce que serait un Vendée Globe réussi pour toi ?

Mon but est d’arriver au bout, la cerise sur le gâteau serait de le faire en moins de 90 jours. Ce sera mon 3ème tour du monde en course mais le premier en solitaire donc je veux le finir et préparer le suivant avec un bateau plus compétitif !

Pour soutenir Conrad dans son projet de Vendée Globe écologique, c’est par ici !

Le Sauvagelogo playeur

Partage ton avis

Facebook