Et de 11 médailles pour la France !


Mercredi, la pluie brésilienne avait paralysé les espoirs français. Ce jeudi, sixième jour de compétition à Rio, la délégation tricolore a ramassé sa moisson, qu’elle avait mis entre parenthèses à cause du mauvais temps. Le ciel bleu est revenu sur la tête de nos sportifs, et bien que l’or n’ait pas été au rendez-vous, on se satisfera de ce que l’on a pu voir hier.

Cela avait commencé par une médaille de bronze pour l’aviron. Le quatre sans barreur hexagonal composé de Thomas Baroukh, Guillaume Raineau, Franck Solforosi et Thibault Colard a fondu sur ses adversaires dans le final pour apporter la première récompense à leur fédération. Ils étaient 4 embarcations engagés dans des finales, malheureusement, les autres bateaux n’ont pu faire aussi bien. On suivra attentivement Jeremie Azou et Pierre Houin en finale aujourd’hui avec une réelle chance de titre.

Tout s’est enchaîné très vite, par la suite, avec la troisième place du couple Gauthier Klauss/ Mathieu Péché, dans l’épreuve du canoë biplace. Ils avaient à cœur de se venger de leur terrible quatrième place à Londres, les vosgiens qui sont amis depuis leur plus petite enfance. L’attente fut insoutenable, alors qu’il restait les deux équipages favoris à passer, mais le dénouement leur offre une médaille dans une discipline amenée à disparaître dans 4 ans à Tokyo.

Quelques heures plus tard, approchaient les demi-finales des 2 judokas en lice hier, Audrey Tchoumeo dans la catégorie des moins de 78 kilos et Cyrille Maret pour les moins de 100 kilos. Destins liés jusqu’ici, mais ils allaient se séparés le temps d’un instant pour mieux se retrouver sur le podium. En effet, Tchoumeo remportait sa demi-finale mais subissait la loi de l’américaine Harrison en finale, désormais double championne olympique en titre. Maret, quant à lui, échouait en demi-finale mais allait triompher dans un combat couperet pour la troisième place face à l’allemand Frey, par ippon. Deux médailles pour le judo, qui en compte 3 depuis le début de la compétition, mais toujours aucun titre. On l’attend pour aujourd’hui avec l’entrée sur les tatamis du porte-drapeau et champion sortant, Teddy Riner.

Et enfin, la dernière médaille sera de bronze, encore une, celle-ci pour l’équipe de France de cyclisme sur piste, dans l’épreuve de vitesse par équipes. Dominée, dès la phase de qualifications, par les britanniques et les néo-zélandais, Grégory Baugé, François Pervis et Mickaël D’Almeida, ont battu les australiens pour la troisième place. Un résultat correct face à une adversité au-dessus, pour cette première épreuve dans le vélodrome du complexe olympique de Barra.

Cela porte le total de médailles de la France à 11, 11 comme la place française au classement après 6 journées de compétition.

Dans les autres résultats de la journée, Florent Manaudou a réalisé le meilleur temps des demi-finales dans la seule épreuve où il est engagé en individuel, le 50m nage libre, et il tentera cette nuit de confirmer le titre surprise acquis à Londres. Mehdy Metella participera à la finale du 100m papillon, il s’est qualifié in-extremis, avec le moins bon temps, mais vu son état d’esprit, il veut faire mieux et créer une sensation. Gaël Monfils sera le dernier représentant du tennis tricolore, il a battu le croate Marin Cilic en huitièmes et retrouvera le japonais Nishikori au prochain tour. Echec cuisant pour les équipes de double, aucune n’a réussi à franchir le moindre tour alors qu’ils étaient tête de série dans les 3 épreuves où ils étaient inscrit. Enfin, tout va toujours aussi bien pour la boxe, au moment où les choses sérieuses vont débuter, Souleymane Cissokho est qualifié pour les quarts de finale et Hassan Amzile a remporté son premier combat. Ajoutons le sans-faute des sport-co avec la victoire des « Braqueuses » contre le Brésil, des « Experts » contre l’Argentine, de la « Team Yav-bou » contre le Canada, conjugués à celles de la veille avec les basketteurs et les handballeuses. Cela nous donne une journée très réussie, mais vivement celle qui nous attend aujourd’hui !

Klaylogo playeur

omnisports

Partage ton avis

Facebook