Draft NBA 2016 : à quelques heures de leur rêve


Le principe de la Draft NBA est simple, ou presque… Trente équipes, soixante joueurs sélectionnés, soit deux par équipes. Sauf que tout ne peut pas être aussi évident. Certaines franchises ont décidé d’échanger leur tour pour récupérer un joueur plus expérimenté et déjà sous contrat dans la grande Ligue. Pour résumer, peu importe le nombre de choix par équipe, soixante jeunes athlètes auront la chance d’intégrer la NBA et de réaliser leur rêve. La plupart de ces postulants sont issus des universités américaines, mais pas uniquement. Cette année, ils seront quatre français à espérer entendre leur nom appeler par le commissionnaire Adam Silver. Playeur a décidé, quelques heures avant la grande messe, de vous faire un petit tour de ces prétendants.

  • Thimothé Luwawu-Cabarrot, 21ans

Formé aux Sharks d’Antibes, il a pris le risque de s’expatrier cette saison en Serbie, dans le club de Mega Leks. Bien lui en a pris, il est élu dans le cinq majeur de la Ligue Adriatique et crève l’écran par son explosivité. Il remporte également la Coupe de Serbie et celui qui jouait en rose et vert cette année a réussi à attirer les regards de tous les scouts de la NBA. Pressenti parmi les joueurs appelés très tôt dans la nuit du 23 juin au 24 (pour nous Français), l’ailier a reçu une première distinction en étant invité dans la « Green Room » réservée aux meilleurs « prospects ».

Projection: milieu du premier tour, entre la 14ème et la 21ème position.

Pronostic: 15ème position @Denver Nuggets

  • Isaia Cordinier, 19ans

Ce jeune basketteur, fils du handballeur international Stéphane Cordinier, formé, lui aussi, à Antibes, devrait faire le grand saut dans les prochains jours. En effet, après avoir signé son premier contrat professionnel et évolué une saison dans le club d’Evreux, il n’a jamais évolué en ProA. Pensionnaire de la deuxième division française avec Denain, il a été élu meilleur progression du championnat, ce qui déjà marque un joueur en pleine évolution. Arrière de formation, très athlétique et doté d’un potentiel impressionnant, il a participé cette année à une rencontre de gala entre les meilleurs jeunes américains et leurs homologues du reste du monde ( le Nike Hoop Summit).

Projection : fin du premier tour et début du second tour, entre la 26ème et la 40ème position.

Pronostic : 36ème position @Milwaukee Bucks 

  • Petr Cornelie, 20ans

Pensionnaire de la ProA, il évoluait depuis trois ans pour une des meilleures formations françaises, à savoir l’équipe du Mans. Cet intérieur longiligne, élu meilleur jeune du championnat l’an dernier, démontre une facilité impressionnante pour son jeune âge. Intriguant de nombreuses franchises qui ont décidé de le voir evoluer au cours de leurs « work-outs » pré-Draft, il pourrait bien créer la surprise à New-York.

Projection : début du second tour, entre la 31ème et la 40ème position

Pronostic : 34ème position @Phoenix Suns

  • Guerschon Yabusele, 20ans

Intérieur puissant et véloce, il découvre la ProA en 2013 à l’âge de 17ans avec la Chorale de Roanne. Il signe son premier contrat professionnel à la fin de la saison 2013-2014 alors que son équipe est reléguée et ses stats explosent en 2015. Il décide de retrouver l’élite après une année à faire ses gammes en ProB et rejoint Rouen où il trouve très vite une place de titulaire. Fort de cette expérience déjà importante ( il fait également partie des cadres des sélections jeunes françaises ), il a de quoi ravir une franchise en quête d’un basketteur expérimenté et prêt à en découdre.

Projection : début du second tour, entre la 35ème et la 40ème position

Pronostic : 35ème position @Boston Celtics

Résultats cette nuit, Playeur leur souhaite bonne chance car leur destin et leur carrière sont désormais conditionnés par les choix qui vont être fait.

Klaylogo playeur

omnisports

Partage ton avis

Facebook