Eric Delaunay, régler la mire pour être en or à Rio


Rencontre avec ce normand qui veut devenir champion olympique et faire découvrir son sport à la France entière.

Eric, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Eric DELAUNAY j’ai 28 ans, je suis originaire de la Manche et je pratique le skeet olympique discipline de Fédération Française de Tir et je vais représenter la France aux prochains JO de Rio.

Comment et à quel âge as tu commencé le ball trap ?

Je suis tombé dedans étant petit un peu comme Obélix, en effet mes parents possédaient une armurerie sur St Lo ainsi qu’un stand de tir, donc dès mon plus jeune âge j’étais sur les pas de tir. J’ai du tirer mes premières cartouches à 7 ans . Très jeune j’ai commencé à aider mes parents au stand de tir, et pour me remercier mon père me faisait tirer quelques plateaux en fin de journée. C’est lui qui m’a appris les bases du tir et la sécurité, c’est lui aussi un ancien champion de Normandie.

Quel est ton meilleur souvenir comme sportif ?

Mon meilleur souvenir restera mon titre de champion d’Europe en 2011. Apres avoir été opéré d’un anévrisme cérébral en Février 2011, je n’aurai jamais pensé monter sur la plus haute marche de l’Europe 5 mois plus tard. C’est ma plus belle compétition en terme de scores et de sensation. J’étais sur un nuage pendant les 2 jours de la compétition.

Quel est ton objectif pour 2016 ?

L’objectif est unique pour cette année c’est de gagner les JO de Rio.

Qu’est-ce que tu pourrais dire aux jeunes qui nous lisent pour les inciter à commencer le ball trap ?

C’est un sport d’adresse, très spectaculaire à voir. Ce sport demande beaucoup de concentration, de maitrise de soi, de rigueur et de technique. Mais pour s’en rendre compte, je les invite à venir essayer !

Le manque de médiatisation de ton sport est il un problème pour toi ? Pour trouver des sponsors ?

Tout à fait, c’est un des facteurs qui fait que je ne vis pas de mon sport aujourd’hui. Plus il y a de media plus il y a de sponsors et donc plus il y a d’argent pour être professionnel. Grâce à la médiatisation autour des JO, j’ai la chance d’avoir de plus en plus de journalistes qui s’intéressent à mon sport. Donc pourvu que ça dure !

Qu’est-ce que t’a apporté Fosburit dans la mise en place de ta campagne?

En temps que plateforme numéro 1 en financement participatif sportif, Fosburit m’a permis de récolter des fonds que je n’aurai jamais pu toucher en temps normal. Le crowdfunding vient en complément du sponsoring et au delà de l’aspect financier, il permet de rassembler, de fédérer des personnes et des supporters autour de moi et de mon projet et ça fait chaud au cœur de se sentir soutenu.

Tu t’intéresses à d’autres sports ? Tu en pratiques d’autres ?

Je m’intéresse à tous les sports, et je suis beaucoup l’actualité sportive notamment en ce moment avec le biathlon et les mondiaux d’athlétisme. Je pratique beaucoup la musculation et de temps en temps du badminton ou du tennis avec les amis.

Paris 2024, les jeux olympiques en France tu en penses quoi ?

Ca serait exceptionnel d’accueillir des JO en France. Et je pense que ça c’est un rêve et une fierté pour tout sportif français de faire les JO en France.

Pour soutenir Eric et participer à son aventure olympique c’est par ici

Jack’slogo playeur

Partage ton avis

Facebook