France – Roumanie : stress et Payet


Ça y est, nous y sommes, à 21 heures hier soir, le coup d’envoi de l’Euro 2016 de Football a été donné au Stade de France, à Paris avec comme affiche France – Roumanie. Sur fond de crise sociale et politique, ainsi que de révolte populaire, on était en droit de se demander comment allait se lancer l’événement que tous les amateurs de sport en France attendait avec impatience. Mais maintenant place au jeu !

Dès le coup de sifflet, on ressent une tension. Le public est sur la retenue et les « Bleus » sont timorés. Rien de surprenant à cela. Le premier temps fort est roumain et l’on est à deux doigts d’Hu-god Lloris de concéder l’ouverture du score dès la 4ème minute. L’orage passe et le momentum change de côté. Olivier Giroud de la tête, puis Antoine Griezmann sur un cafouillage qui termine sur le poteau, permettent aux joueurs français de prendre un peu de confiance. Le premier quart d’heure s’achève.

Patrice Evra est dépassé défensivement et le danger peut arriver à chaque instant sur son côté gauche. Paul Pogba, auteur d’une bonne entame de match, disparaît des débats peu à peu. Rien d’autre à se mettre sous la dent, les bières sont vides et l’on approche des dix dernières minutes de la première mi-temps. Griezmann et Giroud restent les plus menaçants, la reprise du premier, détournée, frôle le montant du gardien roumain. Le second reprend de la tête un corner de Dimtri Payet, sans succès.

Le ressenti à la pause, qui ne nous quittera plus, est que, malgré l’enthousiasme ambiant, rien ne sera facile. Encore une fois, on s’y attendait, c’est fini les matchs amicaux les gars. La deuxième période démarre comme la précédente. Une grosse occasion roumaine sur un oubli de la défense centrale française. La mise en route est encore une fois laborieuse. Le premier tournant du match arrive à la 57ème minute, la passe en retrait de Payet, après un festival technique, arrive sur Pogba qui s’applique trop sur sa reprise et ne menace pas le gardien roumain au doux nom de Tatarusanu. Un corner, l’action se poursuit, Payet centre en direction de Giroud, au point de penalty, qui devance de la tête la sortie du gardien en faisant faute avec son bras, mais l’arbitre n’a rien vu (1-0 pour les Bleus à la 58ème).

On croît bien que le plus dur est fait sur ce coup du sort, malheureusement ce n’est pas le cas. On le craignait, l’erreur va venir d’Evra coupable d’une faute à retardement très grossière dans la surface. Penalty pour les roumains transformé par Stancu. Tout est à refaire. L’avantage n’aura duré que sept minutes (1-1 à la 65ème). Griezmann court physiquement sort et laisse sa place à Kingsley Coman. Puis Anthony Martial remplace Pogba, invisible dans l’entre-jeu français, à l’entame du dernier quart d’heure.


« Le chef d’oeuvre de Payet »


Le temps presse pour les Bleus, on approche de la fin du temps réglementaire et le génie va parler. Alors que l’on se projette sur la suite de la compétition et les deux points déjà perdus en route, Dimitri Payet décoche une frappe de son pied gauche, à l’entrée de la surface roumaine, dont lui seul à le secret. Le ballon fait mouche et vient nettoyer la lucarne du gardien roumain (2-1 à la 89ème). Décisif, voilà le qualificatif qui lui colle à la peau depuis quelques semaines. Après son départ de l’Olympique de Marseille pour West Ham en Angleterre, personne n’aurait imaginé dire cela, mais Payet est bel et bien le maître du jeu de l’Equipe de France.

La messe est dite, les verres se remplissent pour fêter la victoire. On s’en sort très bien, même si l’on peut regretter que la différence n’ait pas pu être réaliser plus tôt. On retiendra de ce match d’ouverture, essentiellement, les trois points et pas grand chose d’autre. La défense centrale a légèrement rassuré, face à une faible adversité. Le secteur offensif, dans sa globalité, un peu moins. Rendez-vous mercredi à Marseille pour la deuxième rencontre face à l’Albanie.

Note du match : ★★★★★★☆☆☆☆ (6/10)

Top Flop - France Roumanie

Pour tout savoir sur l’Euro 2016 c’est ici !

Klay

dicodusport

foot

Partage ton avis

Facebook