Kseniya Moustafaeva, après Rio objectif Tokyo !


Il y a un mois, Kseniya Moustafaeva terminait à la 10 ème place du concours général individuel des JO de Rio. Rencontre avec la gymnaste rythmique française qui a déjà les yeux rivés sur Tokyo 2020.

Kseniya, 1 mois et demi après les JO quel bilan fais tu sur le plan sportif ?

Je suis très contente de ma première participation aux Jeux Olympiques. La finale olympique c’est joué à rien. C’était l’objectif que je me suis fixé et que j’ai réussi à atteindre. C’était vraiment une expérience inoubliable et unique que je n’oublierai jamais.

As-tu participer à la cérémonie d’ouverture et/ou fermeture ?

J’ai pu participer a la cérémonie de fermeture (un peu gâché par la pluie haha) mais ça restera de très bon souvenirs. Pour l’ouverture j’étais en stage a Sao Paulo a ce moment la. Donc je l’ai regardé a la télé !

Qu’as tu pensé du village olympique ? 

J’ai déjà eu un avant gout aux Jeux Européens. L’atmosphère et l’ambiance étaient similaires. J’ai pu faire de nouvelles rencontres et discuter avec les plus grands sportifs. C’était génial.

Est ce que l’ambiance et l’atmosphère des JO est aussi magique qu’on peut le dire ?

Oui, c’est vraiment le mot. Magique … Je l’ai ressenti surtout au niveau de la compétition. Les émotions ressenties sont inexplicables … Mais j’avoue que j’ai vraiment réalisé que c’était les Jeux à la fin de la compétition, quand le pression est redescendue et que j’ai vraiment réalisé où j’étais !

As tu eu le temps d’aller voir d’autres disciplines ?

Ma compétition était l’avant dernier jour, donc avant j’était surtout concentré sur mes entraînements. Nous voulions aller voir la finale du hand le lendemain, mais il n’y avait plus de place. Je pense que c’était le point négatif du séjour, le fait de ne pas pouvoir profiter pleinement des jeux en temps que spectatrice et touriste haha

Si tu devais garder une seule image de ces JO ça serait laquelle ?

Lors de ma compétition c’est le moment ou j’ai su que j’étais en finale après mon quatrième passage lors des sélections. Et à l’extérieur, je pense le vol retour de Rio, avec toute l’équipe de France, ou c’était la fête et ou on avait l’avion rien que pour nous !

Tokyo 2020 est déjà dans un coin de ta tête ?

Oui je voulais déjà revenir à la salle le lendemain des jeux ! Je pense déjà à Tokyo, même si je sais que quatre ans cela va être long. Mais revivre les jeux une deuxième fois sera mon prochain objectif.

A plus court terme quels sont tes objectifs ?

Cette année j’ai les championnats d’Europe et du Monde. Puis les jeux méditerranéens et mondiaux. Mon objectif sera le podium.

Vas-tu rester pensionnaire à l’INSEP ? Est ce que tu penses être dans des conditions équivalentes à tes adversaires pour aller les battre dans 4 ans ?

Oui je pense avoir les moyens d’attendre le Top 5 cette année. J’aurais par contre les cours en plus a partir de Janvier 2017, ce qui ne sera pas une tache facile de mener le double projet. Mais je pense que quand on veut on peut. Et le fait de rester interne me permettra d‘être sur place pour les cours et entrainements.

Jack’slogo playeur

cheerleading

Partage ton avis

Facebook