Le jargon des sports : le basket


Nouvelle édition du jargon des sports sur votre blog playeur.co. Le principe est simple nous vous faisons découvrir des termes spécifiques à un sport pour être incollable à la machine à café, cette semaine le basket.


Air ball : tir manqué qui ne touche ni le cercle ni la planche.

Alley-oop : variante du slam dunk qui consiste à reprendre une passe en vol pour aller dunker, c’est-à-dire mettre la balle directement dans le panier.

And-one : action d’inscrire un panier tout en subissant une faute, ce qui accorde 1 lancer-franc à l’attaquant.

Anklebreaker : cross-over qui fait perdre l’équilibre au défenseur et le fait tomber.

Bras roulé: technique de tir permettant de limiter le risque de se faire contrer en se plaçant de profil par rapport au panier et en tirant de la main la plus éloignée de la cible.

Brique : désigne familièrement un tir manqué qui ne touche pas l’arceau du panier, mais uniquement la planche.

Buzzer beater : ou tir au buzzer. Tir effectué juste avant que le buzzer sonne, c’est-à-dire le moment signalant la fin d’un quart-temps ou d’un match.

Cross-over : variation du dribble, accompagnée d’un changement de main dans le but de passer un adversaire direct.

Double-double : performance individuelle lors d’un match dans lequel un joueur a enregistré au moins 10 unités dans deux des catégories statistiques suivantes : points, rebonds, passes décisives, interceptions et contres.

Dunk : c’est une action de jeu (réalisée pour la première fois par George Mikan) aubasket-ball qui consiste à marquer en s’accrochant à l’arceau, à une ou deux mains. Le dunk est une des manières les plus spectaculaires de marquer un panier. Dunk est un terme anglais, inventé par Chick Hearn, commentateur des Los Angeles Lakers. Dans d’autres sports (tennis, volley-ball…), on parle de smash pour un type d’action similaire au dunk.

Écran : action visant à gêner le défenseur d’un coéquipier en se plaçant sur sa trajectoire.

Faute technique : type de faute généralement commise lorsqu’un joueur ou entraîneur viole certaines règles, hors contacts physiques, le plus souvent après contestation d’une décision des arbitres.

Floater ou flotteur : double-pas réalisé à mi-distance du panier, afin que les défenseurs ne s’y attendent pas et n’aient pas l’occasion de le contrer. Cette technique surprend ainsi l’adversaire mais sa précision est moindre.

Hack-a-player : technique consistant à commettre une faute volontaire sur un défenseur (par exemple en touchant son dos ou en attrapant son maillot) connu pour sa faible adresse au tir, afin de l’envoyer tirer des lancers francs. Son échec probable peut permettre à l’équipe adverse de récupérer le ballon. Cette technique a notamment été appliquée à Shaquille O’Neal (« Hack-a-Shaq »), Dennis Rodman et Ben Wallace, et plus récemment à Dwight Howard et DeAndre Jordan.

Lay-up : désigne le fait de marquer la balle au panier sans dunker après un double-pas et un saut et avant que celle-ci ne touche le sol. La paume de la main est sous la balle et les doigts vers le panier, au contraire du push-up durant lequel les doigts sont vers le tireur, comme pour un tir classique.

Marcher : violation, lorsque le joueur qui possède le ballon prend plus de deux appuis sans dribbler.

Pick and roll : écran dont l’auteur « roule » autour de son défenseur pour se diriger vers le panier, mettant son adversaire dans son dos.

Poster : désigne un dunk effectué sur le défenseur. Par extension, un joueur ayant effectué un poster dunk a « posterisé » son adversaire.

Sweep : « coup de balai ». Désigne le fait de perdre sa série de playoffs par quatre défaites à zéro.

M.Tsigalkologo playeur

Un commentaire sur “Le jargon des sports : le basket

Partage ton avis

Facebook