Open d’Australie : le petit devenu grand chelem


Ce dimanche commence le premier tournoi du grand chelem, l’open d’Australie qui fête cette année sa 103ème édition. Votre blog playeur.co revient sur l’histoire de ce grand chelem qui a vu le jour sur le tard.

Que ce soit avant ou au début de l’ère Open, ce tournoi qui a régulièrement changer de nom avait beaucoup de mal à attirer les plus grands joueurs. La raison principale est que le tournoi est programmé en décembre au moment des fêtes. C’est grâce à l’édition 1983 et à l’inscription de 3 grands champions que l’Open d’Australie va entamer sa marche en avant pour devenir un des quatre plus grands tournoi de l’année. Ivan Lendl, John McEnroe et Mats Wilander ont donné l’élan nécessaire à ce tournoi pour qu’il puisse mériter son appellation de grand chelem.

Tout va ensuite s’accélérer avec, en 1987, un changement de calendrier qui place l’open d’Australie au début de la saison, en janvier et en 1988 le changement de lieu du tournoi passant de Kooyong à Flinders Park, aujourd’hui renommé Melbourne Park. A partir de 1995 plus aucun grand joueur ne boudera ce tournoi. Cette année là le tournoi nous a offert sa première très grande finale homme entre Andre Agassi et Pete Sampras.

Si Andre Agassi et Roger Federer ont remporté ce tournoi à 4 reprises, c’est bien Novak Djokovic qui a le plus grand nombre de victoires avec 5 trophées entre 2008 et 2015 (sous l’ère Open). Du coté des femmes Serena Williams a déjà remporté ce tournoi à 6 reprises mais on peut aussi parler du record de Martina Hingis qui s’est imposé en Australie à seulement 16 ans.

Cette année le tournoi va encore réunir les 264 meilleurs joueuses et joueurs de la planète avec un grandissime favori pour chaque tournoi, Serena Williams chez les femmes et Novak Djokovic chez les hommes (les 2 plus titrés ici). Coté français, chez les femmes comme chez les hommes, une demi finale sera déjà une très belle performance. 

Jeu, set et match !

Jack’s logo playeur

Partage ton avis

Facebook