Rétro JO : David Douillet devient Goliath


En 1999 quand David Douillet se présente aux championnats d’Europe après deux années de blessures, peu d’observateurs croient en ses chances de retrouver son niveau pour obtenir une médaille à Sydney. Cette compétition va conforter ces craintes, David est éliminé en quart de finale puis en repêchages. Quelques mois plus tard, les championnats du monde sont une étape essentielle avant les Jeux Olympiques mais il doit à nouveau renoncer à cause d’une pubalgie.

Malgré ce nouveau contre temps, il y croit encore et affirme à propos des JO : « il faudra qu’on me coupe une jambe pour que je n’y aille pas ». Il obtient une troisième place pour sa seule compétition de préparation un mois avant le début des jeux. Il est le porte drapeau de la délégation française et s’aligne finalement une semaine après pour son tournoi olympique.

Après une mise en jambe tranquille avec un forfait au premier tour ou une disqualification en quart de finale, il se qualifie pour la finale où il retrouvera le japonais Shinichi Shinohara, double champion du monde en titre. Au bout d’un combat marqué par la controverse où le clan japonais s’estime lésé par l’arbitrage, David Douillet l’emporte avec un yuko d’avance et conserve son titre olympique acquis à Atlanta quatre ans plus tôt. David est devenu Goliath !

Jack’slogo playeur

Un commentaire sur “Rétro JO : David Douillet devient Goliath

Partage ton avis

Facebook