Véronique Pierron, 2018 année olympique


Votre blog playeur.co a rencontré Véronique Pierron, championne française de short track, qui a pour objectif de se qualifier pour les Jeux Olympiques de 2018.

Véronique, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis sportive de haut niveau en patinage de vitesse, short-track. J’ai 27 ans et je patine depuis l’âge de 8 ans. J’ai participé aux 3 derniers Jeux Olympiques. Je suis licenciée au club de Reims et je m’entraîne à Font-Romeu.

Comment as-tu commencé le short-track ?

J’ai débuté le short-track à l’âge de 8 ans au club de Charleville-Mézières. Je faisais souvent du roller avec mon frère. Un jour, mon père nous a emmené à la patinoire et il s’est avéré qu’il y avait une compétition de short-track ce jour-là. L’organisateur m’a donc invité à venir essayer… Et depuis je n’ai plus jamais quitté les patinoires. J’adorais me rendre à la patinoire pour y retrouver mes amis. A l’âge de 15 ans, j’ai décidé de quitter Charleville pour Reims afin de pourvoir m’entraîner plus correctement.

Quel est ton plus beau souvenir comme sportive ?

Mon plus beau souvenir reste la médaille de Bronze des Championnats d’Europe en 2015. C’était ma première médaille, à la suite de ma blessure au genou. J’étais vraiment fière de revenir sur un podium parce que j’ai vécu des moments vraiment difficiles avec beaucoup de doutes (1 an et demi d’arrêt, c’est long !).

Quels sont tes prochains gros objectifs ?

La saison prochaine va être très importante puisqu’il s’agit d’une saison olympique. Le premier objectif sera les sélections olympiques qui vont se dérouler sur les 4 premières manches de Coupe du monde. Nous avons à cœur de qualifier un relais. Pour se faire, il faudra terminer dans les 8 premières nations mondiales. Ensuite, il nous faudra aller chercher des places qualificatives en individuel.

Il y a les JO dans un peu plus d’un an, c’est forcément dans un coin de ta tête ?

Evidemment, on pense souvent aux JO, mais je n’aime pas me projeter. Je préfère y aller étape par étape. Il reste encore beaucoup de temps et une longue préparation que nous allons faire cet été avec toute l’équipe de France. Nous partageons une belle aventure tous ensemble.

Tu as le temps de pratiquer d’autres sports ?

Lors de la préparation estivale, on a le temps de diversifier un peu nos pratiques… On touche un peu plus au vélo, à la course à pied, aux sports collectifs… En hiver, on profite d’habiter Font-Romeu pour faire quelques activités de montagne comme le ski de fond.

Sans parler d’idole, mais si tu devais citer un sportif comme exemple pour toi, quel serait-il ?

Je n’ai pas forcément d’idole mais j’aime beaucoup m’intéresser aux sportifs. J’aime savoir ce qu’il se cache derrière chaque athlète. Parce que la plupart du temps derrière chaque grand athlète ou derrière chaque grande performance, il y a une belle histoire.

Quand tu n’es pas sur une patinoire, comment aimes-tu occuper ton temps ? 

J’aime prendre le temps de m’aérer l’esprit, d’apprécier les choses simples de la vie. J’aime passer du temps avec mes amis.

Jack’s

logo playeur

short track

Partage ton avis

Facebook